Le sondage
.
Newsletters

Pour recevoir la newsletter
indiquez une adresse email valide

Lumière sur ...

Aleksandar ANGJELOVSKI

30 ans
Arrière gauche

le BMHB confirme

le 27/09/2011 - lu 1360 fois

Dans le sillage de son capitaine, Guillaume Stocker, le BMHB n’a pas manqué ses débuts à domicile en surclassant Folschviller.

L’étiquette de favori n’a jamais été facile à porter. Non seulement, votre adversaire du jour veut absolument « réaliser l’exploit » en vous coupant la tête, mais surtout cela engage les joueurs concernés à une « obligation » de résultat, mais aussi de manière.

Victorieux petitement d’Aubagne en ouverture de championnat, les handballeurs belfortains se sont ainsi posé bien des questions (trop ?) sur leur prestation provençale : « C’est vrai que cette semaine, lors des premières séances d’entraînement, on a senti le groupe affecté. Ce n’était pas de grosses interrogations, mais un léger doute. On avait vraiment besoin de se rassurer rapidement après Aubagne, et c’est sans doute pourquoi, l’équipe a eu un peu de mal à se mettre en route face à Folschviller. »

Ils ont voulu nous brancher, mais nous sommes restés sereins

Celui qui parle n’est autre que Guillaume Stocker, capitaine emblématique du Bauhb et désormais du BMHB. Avec son 0/1 en trente minutes à Aubagne, l’ailier belfortain n’avait pas été le moins affecté par cette production indigne de son statut : « J’ai eu le déclic cette semaine lors d’un entraînement. J’ai retrouvé de très bonnes sensations, et comme les jambes sont là, j’avais à cœur de confirmer en match. »

Le résultat a sans doute été bien au-delà des espoirs de Guillaume Stocker. Durant le premier acte, le capitaine belfortain a tout bousculé sur son passage.

Exemplaire, roublard et sûr de sa force, l’intéressé a inscrit sept buts qui sont venus récompenser une prestation de haut vol: « J’avais vraiment à cœur d’effacer ma prestation d’Aubagne, mais c’est toute l’équipe qui est restée soudée et irréprochable. Nous avons vraiment super bien défendu et cela les a perturbés Folschviller s’est rapidement énervé et a craqué rapidement. Cela nous a permis de prendre sept buts d’avance et de gérer ensuite la situation. »

Face à cette sensation de « zen attitude », Foslchviller a ensuite tenté de déplacer le match sur le terrain de la provocation, malheureusement sans résultats pour les hommes de l’ancien Belfort, Maklouf Aït-Hocine : « On connaissait leurs qualités : accrocheurs, bagarreurs… Ils ont voulu y ajouter une petite dose de provocation en essayant de nous brancher. Cela fait partie du jeu, mais le groupe n’a pas répondu. Nous sommes restés bien concentrés sur notre match. Et du coup, il n’y avait aucun souci à avoir. »

Du « souci », c’est finalement… Jérôme Valdenaire qui peut s’en faire le plus ! Révélation de ce début de saison, le jeune ailier gauche belfortain n’a eu droit qu’à la portion congrue lors de ce match. « Tant que la concurrence est saine, c’est super » souligne encore Guillaume Stocker, « J’ai déjà connu cela, avec Pierre Rougeot, et c’était une force supplémentaire. Cela te force à te bouger constamment aux entraînements, en match, à donner toujours plus. Ce soir, c’est moi qui suis en réussite, demain, ce sera Jérôme. L’important, c’est le collectif, même si nous les anciens, on se doit de toujours être exemplaires. »

Et si le capitaine du BMHB a fait profiter son équipe de sa motivation, il ne fut pas le seul. On retiendra en effet, le comportement de Kristian Vaduvan, rudoyé pendant toute la rencontre. Connu pour son tempérament et parfois ses « coups de sang », le pivot belfortain a su garder son calme, malgré un nombre incalculable de fautes commises à son égard.

À l’arrivée, les quelque 800 spectateurs garnissant le Phare sont repartis heureux et rassurés. Leur équipe leur réservera encore bien des satisfactions cette saison.

P. Pigatto, Le Pays.

Nos partenaires
réalisé par les infos du sport